Création du MVIM ?


Conséquence directe de la Commémoration nationale Claude Montal et de l’intérêt “musical” porté par le public, l’Atelier d’Euterpe s’attache, dès l’été 2016, à l’établissement d’un “Musée vivant itinérant Montal”. Les objectifs généraux s’orientent sur la mise en valeur de la facture de pianos française du début du XIXe siècle, du répertoire musical associé, et bien sûr vers la redécouverte des forte-piano Montal.

Soit concrètement :

  • proposer au plus large public la découverte sonore et visuelle des premiers forte-piano Montal
  • mettre à la disposition des principaux vecteurs d’éducation et de diffusion de musique classique en France métropolitaine (conservatoires de musique, facultés de musicologie, unités de recherche musicales, masterclass de piano romantique, etc.) un instrumentarium “jouable” de forte-piano Montal, exceptionnels et uniques, fabriqués sur la période 1835-1845 (forte-piano de concert, piano carré, piano pont, pianino et piano droit “transpositeur à 4 cordes”)
  • organiser concerts et concerts-conférences animés par cette logique de valorisation
  • éditer un recueil de pièces choisies, favorable à la (re)découverte de la vocalité du forte-piano
  • mener des actions pédagogiques auprès du plus jeune public, et sensibiliser ce dernier aux problématiques liées à la déficience visuelle.

Si l’ensemble de la collection réunie par l’Atelier d’Euterpe constitue les fondations du chantier, ce seront les appels à subvention et les campagnes de dons publics qui permettront peut-être d’achever sa réalisation…